“Tout cul nul” de Anne Baraou et Fanny Dalle-Rive

Cornélius | 2019 | 22,50 €

Les deux autrices ont longuement et minutieusement mis en scène nos ratages amoureux les plus foireux, nos dérapages libidineux les plus approximatifs, nos prouesses amoureuses les plus pathétiques, nos embarras les plus incongrus.

Dans une époque où le sexe se conjugue sur tous les modes comme vecteur de réussite et de progression sociale, cette somme de plans à deux balles donne un peu le tournis : sommes-nous toutes et tous (surtout “tous”, il faut bien l’admettre) aussi minables et ridicules que cela ? Assurément, on le dirait bien. Mais voilà : les fiascos relationnels, les pannes inopportunes, on préfère les laisser dans un coin de nos mémoires plutôt que de les étaler aussi facilement que la pseudo-simili prouesse ponctuelle dont on préférera se gargariser, car “ça fait bien”.
Baraou et Dalle-Rive prennent un malin plaisir à étaler tout ça. C’est lamentable et sans concession, mais on a rarement témoigné de la frustration de notre époque avec autant d’humour et de jouissance, pour le coup.

Cornélius est une très honorable structure éditoriale désormais bordelaise qui fait figure de haut-lieu de la bande dessinée alternative française, quand bien même elle est souvent identifiée comme la maison française d’auteurs comme Robert Crumb ou Charles Burns. Entre autres !