LAnnée-de-la-comète-de-Clément-Vuillier-WEB

“L’Année de la comète” de Clément Vuillier

2024 | 2019 | 28 €

La potentialité narrative du dessin est au coeur de ce livre, bien planquée sous le magnifique trait d’un jeune auteur que l’on a envie de suivre de très près. Descendu des Hautes Pyrénées pour aller étudier le dessin à Paris puis aux Arts Déco de Strasbourg, Clément Vuillier se fait repérer par quelques points notables : d’abord, plusieurs de ses récits insistent sur le paysage, quel qu’il soit, mais qui dans son travail relève d’autre chose que d’un truc bassement utile et/ou cosmétique à ce qu’il nous raconte.
Et L’Année de la comète ne déroge pas à cette règle, même si elle emmène la notion de paysage très très loin…

Un météore approche une planète : ça ressemble à une histoire vieille comme le monde, et c’est précisément de cela dont il s’agit. En se frôlant, les deux masses sidérales sont bousculées. Cataclysmes, chocs météorologiques, transformations des formes et des textures, cycles de vies réinitialisés, tout est forcément gigantesque dans cette suite de moments retranscrits à une échelle adéquate.
Et c’est ici que le travail de l’éditeur prend toute sa dimension (décidément) : 2024 (déjà présents dans de précédentes propositions d’Adak) propose à l’auteur de publier les dessins au format tel, sans altérer la dimension de reproduction (comme c’est très souvent le cas dans l’édition de livres de dessins). Le livre est remarquable, autant qu’il est déroutant et étonnant. L’énergie brutale qui déborde des pages grand format est palpable, quand bien même elle accompagne un récit à une échelle inatteignable.

Récit muet de destruction et d’origine d’un monde, qui commence dans la glace et s’achève dans le feu, L’année de la comète est un livre singulier qui aura du mal à trouver sa place dans votre bibliothèque, au propre comme au figuré.