WEB-king-cat-porcellino

“King-cat collection” de John Porcellino

B.ü.L.b comics | 1998 | 16 €

Parmi la pléthore d’auteurs et d’actrices œuvrant dans une semi-confidentialité pour le grand public, il en est qui rayonnent comme personne auprès de leurs lectrices, de leurs lecteurs, convaincu.e.s de faire partie d’un groupe de personnes très privilégié.e.s. Comment pourrait-on ne trouver que des pépites sur les étals des bibliothèques et des librairies ? La surproduction nous empêche toutes et tous d’apprécier les réelles belles choses dont elle neutralise la visibilité. John Porcellino (né en 1968 à Denver, Colorado) est très probablement l’un des auteurs les plus connus et sûrement l’un des plus respectés auprès des amateurs et des amatrices de fanzines, et incontestablement le pape de l’auto-édition nord-américaine dès lors que l’on parle de fanzine de bande dessinée.

Depuis plus de trente ans, cet amoureux du support fanzine (et de l’indépendance qu’il induit) n’a jamais cessé d’empiler les numéros de King-Cat Comics, son périodique à fréquence aléatoire. Petit format en noir et blanc de quelques dizaines de pages, cette série a marqué le genre. Et si Porcellino a occasionnellement signé des livres ici ou là, il ne dévie jamais de la trajectoire qui est la sienne : exprimer et explorer, par le fanzine, la palette des sentiments, la variété des émotions, la beauté du monde. Entre deux anecdotes où il ne manquera ni d’humour ni de distance pour se rappeler ici l’un d ses animaux de compagnie, là le souvenir d’un concert ou d’une promenade…

“Shining one corner of the world”.

Belle couverture sérigraphiée : merci les éditions genevoises B.ü.L.B. Comix !