“Manuel de bande dessinée” d’Antoine Marchalot

Antoine Marchalot
Auto-édité | 2020 | 3 €

Le dernier Festival International de bande dessinée d’Angoulême, qui eu lieu en janvier dernier, proposait comme à l’accoutumée quelques très belles expositions consacrées à des œuvres et des auteurs ou autrices notables, dont l’incontournable Antoine Marchalot, jeune auteur remarqué à de nombreuses reprises ces dernières années pour son aptitude à explorer le formidable petit monde du sans queue ni tête.

L’exposition qui l’honora était une sacrée expérience : à l’image du travail de l’auteur, une somme d’absurdité déroutante et caustique, où les spectateurs étaient nombreux à se demander quel était le degré d’interprétation à donner à tel dessin, tel sculpture, telle installation. Le tout formait un parcours pourtant relativement cohérent dans la bibliographie de l’auteur, et une fois la surprise ou le décontenancement passé, l’on pouvait enfin ricaner comme des baleines, à l’unisson avec les visiteurs et visiteuses qui ne s’y étaient pas trompés.
Dérouter semble stimuler énormément Marchalot, qui enchaine les fanzines et les livres (notamment avec la fameuse maison d’édition de bande dessinée lyonnaise Arbitraire, dont il fût l’un des cofondateurs) depuis des années avec cette science systématique de l’humour décalé qui évoque les strips de Pierre La Police, l’absurde de Glen Baxter, la modernité de Quentin Dupieux.

L’expo ressemblait également à un jeu de piste pour gens qui s’emmerdent dans les expositions, avec des injonctions d’interactivité assez primaire (comme “ouvre la boîte”, ce genre de choses) qui, si elles étaient correctement suivies, pouvaient permettre aux visiteurs de repartir avec un très rare petit fanzine confectionné pour l’occasion.
Et pas n’importe quel fanzine : un Manuel de Bande Dessinée.
Cet objet collector était un must-have de ce festival, et ne pas le rapporter de son séjour devait rester un secret bien gardé sous peine de se faire conspuer par ses amis de bon goût. Qu’à cela ne tienne : grâce à la bonne volonté de notre jeune lyonnais d’origine bretonne et désormais exilé en Corrèze, ce Manuel, qui vous permettra de tout savoir de la bande dessinée, est désormais entre vos mains.