WEB-wednesdays-anamosa

“Wednesdays at A’s | 330 Broome St. NY 1979-1981” de Baptiste Brévart, Guillaume Ettlinger, Guillaume Loizillon et Pauline Chevalier

Anamosa | 2021 | 28 €

“L’appartement new-yorkais de l’artiste Arleen Schloss a vu se succéder, à partir d’octobre 1979, les expérimentations d’une tribu improbable entre no wave, poésie sonore et arts visuels. Ce sont les Wednesdays at A’s, dont le programme hybride et radical emplit chaque semaine, dix-huit mois durant, le loft du 330 Broome Sreet de concerts, performances, lectures ou expositions. Lors de ces épisodes toujours animés d’une exigence festive, se produisent des personnalités comme Jacki Apple, Jean-Michel Basquiat, Eric Bogosian, Glenn Branca, Jean Dupuy, Claire Fergusson, Mary Jane Leach, Liquid Liquid, Thurston Moore, Carolee Schneemann, Alan Vega, John Zorn…
Pour annoncer les événements, des dizaines de flyers sont réalisés à la photocopieuse par les artistes invités et les amis. Dessins, collages, détournements, jeux typographiques et annotations manuscrites peuplent un ensemble bigarré de traces vouées à l’éphémère, quoique déjà quelque peu fétichisées par les protagonistes.
Ces flyers racontent au plus près l’aventure des Wednesdays at A’s, comme ils témoignent des préoccupations d’une période fertile où les corps et les machines se rencontrent au-delà des genres et des disciplines dans une ville au bord de la faillite.”


En 2011, Baptiste Brévart et Guillaume Ettlinger sont en voyage à New York et ont l’occasion de rencontrer Arleen Schloss, qui allume l’étincelle qui manquait à ce travail de documentation, d’archéologie sociale, culturelle et artistique mettant le nez sur un espace-temps très fort de la création contemporaine underground new-yorkaise.
Baptiste Brévart et Guillaume Ettlinger sont artistes, ils vivent et travaillent à Hanovre et Paris. Ils utilisent sculpture et installation, dessin, texte, live ou conférence pour leur plaisir immédiat et pour raconter des histoires, vraies ou non. Depuis 2018, ils travaillent au MdCdM, musée des Collections du Monde, dont l’objectif est de collectionner les collections.
Pauline Chevalier est historienne de l’art, maître de conférences en esthétique à l’université de Bourgogne Franche-Comté et conseillère scientifique à l’INHA pour le domaine “Histoire des disciplines et des techniques artistiques”. Elle a notamment publié en 2017 aux Presses du réel un ouvrage issu de sa thèse “Une histoire des espaces alternatifs à New York. De SoHo au South Bronx (1969-1985)”, puis “Le Musée par la scène : le spectacle vivant au musée”, aux éditions Deuxième Epoque (2018) comme co-directrice d’ouvrage.
Guillaume Loizillon est compositeur et musicien, maître de conférences à Paris 8, et co-fondateur de Trace Label.

(le tout choppé sur le site des très chouettes éditions Anamosa).