La-vague-montante-WEB

“La vague montante” de Marion Zimmer Bradley

Le Passager Clandestin | 2019 | 9 €

Adak, durant cette saison, présentera plusieurs petits ouvrages issus de la col­lec­tion Dys­chro­niques des éditions du Pas­sa­ger Clan­des­tin.
Tous les textes publiés dans cette collection partagent quelques points communs : ils s’agit de nouvelles relevant de l’anticipation et datant de plusieurs décennies au moins. Auteurs mondialement reconnus ou illustres inconnus, leur approche s’avère souvent visionnaire ; les thèmes, les sujets, les intrigues pouvaient dérouter à l’époque où ils furent écrits, mais qu’à cela ne tienne : aujourd’hui, ils donnent une réponse -en miroir- assez déroutante du monde qui est le notre aujourd’hui. Très belle idée de remettre ces textes en lumière !

Marion Zimmer Bradley est une curieuse autrice, généralement identifiée comme une grande figure de la fantasy et de la SF.
En 1955, elle s’éloigne du divertissement un peu plus qu’à l’accoutumée en signant un texte court et marquant : et si le progrès était dissocié des notions de réussite, de développement, de croissance ? Et s’il fallait se libérer de l’économie et du recours systématiquement croissant à la technologie pour trouver la sérénité, et réussir à trouver une forme de paix globale ?
Par la bande, Bradley répond à ces questions, en imaginant un équipage rentrant au bercail -l’on parle ici de notre planète : ça reste de la SF, hein- après 130 ans de périples sidéraux, et qui découvre que le détachement à certaines dépendances grandissantes ne peut être que bénéfique, comme il l’a été pour les terriens durant tout ce temps, qui ont tourné le dos à pas mal de choses, en privilégiant l’épanouissement au détriment de la course aux richesses, en jouant la carte de la mutualisation et de l’autogestion.