WEB-stratégie-deux-jambons-cousse

“Stratégie pour deux jambons” de Raymond Cousse

Zones sensibles | 2018 | 13,77 €

Sacré personnage que Raymond Cousse.
Influencé par le Nouveau Roman et encouragé par Beckett, il écrit Stratégie pour deux jambons en 1969, mais ne le voit publié que dix ans plus tard, après avoir collectionné plus de vingt-cinq lettres de refus. Le succès du livre, ses traductions en plusieurs langues, ses adaptations au théâtre : contre toutes attentes, Cousse rencontre la réussite sur son chemin, la reconnaissance aussi (il faut également lire L’envers vaut l’endroit).

L’auteur cultive une image de nihiliste revenu de tout mais surtout dépité de l’humanité, des comportements sociaux, de la médiocrité humaine. Il empile les pamphlets, art dans lequel il excelle, et tire à boulets rouges sur tout ce qui bouge. Son écriture est féroce, Cousse réglant ses comptes avec l’existence à chaque ligne. Il fait preuve d’une curiosité et d’une belle énergie néanmoins, que cela soit dans le fait de jouer lui-même dans les pièces qu’il écrit, ou pour publier des auteurs comme notamment Emmanuel Bove.

“L’humanité ne s’accomplira tout à fait que dans sa propre destruction. Tout le reste n’est que baratin destiné à maquiller le crime”, écrit-il. Quelques années plus tard, il se fiche en l’air, à l’aube de ses cinquante ans. Il laisse quelques bouquins, quelques pièces de théâtre, dont cette parabole acide et sans concession qui ravira tous les misanthropes, et les autres aussi.